Actualité

Revenir à l'Eurovision

Est ce que l'expérience paye ?

Cette année, plusieurs anciens participants à l’Eurovision ainsi que plusieurs artistes qui ont connu une expérience Eurovision (en tant que choriste, participants au concours Junior etc…) sont revenues tenter leur chance sur la scène de Kiev ou derrière en tant que compositeur notamment. Est-ce que leur expérience leur a aidé à améliorer le résultat reçu lors des leurs précédentes participations ? Ou au contraire, détériorer ?

Pour débuter, nous pouvons dire que les grands gagnants au niveau des retours cette année sont les Moldaves de SunStroke Project. En effet, à l’instar d’une Poli Genova l’année dernière, le groupe a réussi à réaliser le meilleur résultat historique du pays en prenant une 3ème place avec 374 points avec "Hey Mamma !" après avoir été dans les derniers (22ème sur 25) de la finale d’Oslo en 2010 avec "Run Away".
Ce résultat peut s’expliquer par la bonne énergie du groupe et surtout la popularité prise entre les deux concours par l’Epic Saxo Guy, Sergey Stepanov.

On ne peut pas autant des autres chanteurs principaux qui sont revenus cette année. Pour sa 4ème participation au concours après 2012, 2013 et 2014, Valentina Monetta (avec Jimmie Wilson) a récolté uniquement 1 point du télévote allemand pour "Spirit of The Night", ce qui constitue le pire résultat de Saint-Marin.
Fait rare, elle possède donc le meilleur (finaliste en 2014) et le plus mauvais résultat de son pays.

Pas meilleure fortune pour Laura l’Estonienne (qui était en duo avec Koit Toome, un autre revenant (Estonie 1998 et une 12ème place à Birmingham)) et Omar Naber le Slovène, qui deviennent les premiers à échouer à se qualifier en finale du concours deux fois dans la même ville puisque les deux étaient les représentants de leur pays à Kiev en 2005.

Du côté des autres artistes qui ont une expérience Eurovision, notons la stabilité des Néerlandaises de OG3NE qui récolent à nouveau une 11ème place après celle du Concours Junior 2007 (même si une 11ème  position sur 42 est sans doute plus valorisante que une 11ème place sur 17).
Deux anciens choristes, Imri Ziv (en 2015 et 2016 pour Israël) et Tijana Bogićević (en 2011 pour la Serbie), ont réalisés des moins bons résultats que lors de leur expérience de choriste (23ème en finale pour lui, 11ème en demi-finale pour elle), probablement en raison de leur même ordre de passage, le 01.

Enfin, d’anciens participants sont revenus cette année en tant que compositeurs. C’est le cas d’Emmelie de Forest, la gagnante danoise de 2013, qui a co-écrite la chanson de Lucie Jones qui a terminé une 15ème place, le meilleur résultat britannique depuis 2013.
Un autre participant de 2013, Robin Stjernberg, réalise un top 5 en tant que co-compositeur d’"I Can’t Go On" de l’autre Robin (Bengtsson).
Pour terminer, toujours pas de finale pour Anri Jokhadze, le Géorgien de 2012, qui termine mieux en tant que compositeur de Keep The Faith pour son amie Tamara Gachechiladze (11ème de la première demi-finale) qu’en tant qu’artiste sur scène (14ème en demi-finale).

En conclusion, nous pouvons dire que pour ce concours 2017, l’expérience Eurovision des artistes n’a pas aidé la plupart du temps à améliorer leurs résultats passés et que la chanson reste toujours l’élément principal du concours.

Vous pouvez écouter les chansons de tous ces artistes sur EFR12. Voici le Hit-Parade de cette semaine :

Hit 280 du 28 mai 2017
① - Brendan Murray - Dying to try =
② - Robin Bengtsson - I can't go on +1
③ - Imri Ziv - I Feel Alive -1
④ - Francesco Gabbani - Occidentali's karma =
⑤ - Nathan Trent - Running on air +3
⑥ - Alma – Requiem -1
⑦ - Kristian Kostov - Beautiful mess +4
⑧ - Sunstroke Project - Hey Mamma! +2
⑨ - Hovig – Gravity -3
⑩ - Koit Toome & Laura – Verona -3
⑪ - Sergey Lazarev - Lucky Stranger +1
⑫ - Dihaj - Skeletons -3
⑬ - Blanche - City Lights +3
⑭ - Jana Burčeska - Dance Alone -1
⑮ - Demy - This is love +2
⑯ - Anja - Where I am - Nouveau -
⑰ - Isaiah - Don't come easy - Nouveau -
⑱ - Amir - Au coeur de moi =
⑲ - JOWST - Grab the moment =

Révélation du prochain classement sur EFR12 Radio, dimanche entre 19h et 20h.
Pour voter

Retour accueil

Actualité

Retour sur Kiev

L'heure du bilan

Une semaine s’est déjà écoulée depuis l’éclatante victoire du Portugal et de son fabuleux interprète Salvador Sobral lors du 62ème concours Eurovision.
De nombreux fans souffrent de l’habituelle dépression qui suit le concours et beaucoup se projettent déjà sur la prochaine édition qui devrait se dérouler en mai prochain à Lisbonne.

Tout d’abord la victoire de Salvador Sobral avec une chanson atypique interprétée en Portugais prouve que chanter en anglais de la pop formatée n’est pas un préalable indispensable pour obtenir un résultat flatteur. D’ailleurs les autres chanson interprétées totalement en langue nationale lors des demi-finales (Bélarus et Hongrie) ont également obtenu un classement honorable.
L’Italie s’est elle aussi classée dans le Top 10 en chantant intégralement dans sa langue.

Ensuite, on peut remarquer qu’aucune injustice flagrante n’est a déplorer lors des demi-finales, les chansons éliminées l’ont été pour des raisons objectives. La balade morbide de la Finlande était attendue en finale mais il est logique de constater que ni les jurys ni le public n’a voulu se mobiliser pour un titre aussi déprimant.
De même, le duo des Estoniens était souvent considéré comme un potentiel favori mais le manque totale d’alchimie des interprètes qui faisait passer le couple Lady Di./Prince Charles pour un modèle de romantisme a conduit les votants à ignorer cette prestation.
La dernière déception des favoris nous vient de Macédoine. En effet, Jana Burceska pourtant parmi les grandes favorites du Concours a saccagé un tube potentiel par une prestation fade, vulgaire et approximative. Heureusement , elle a connu son heure de gloire lors de l’émouvante demande en mariage qui lui a été faite lors de la seconde demi-finale.

Parmi les chansons qui ont constitué le Top 10 lors de la grande finale, on retrouve la plupart des chansons attendues. La 10ème place des Norvégiens de JOWST peut être cependant considérée comme surprenante mais s’explique par la modernité du titre et du visuel. La 9ème place du fade australien Isaiah Firebrace, attribuée exclusivement par les jurys est difficilement compréhensible tant la chanson « Don’t come easy » n’a pas soulevé d’enthousiasme. L’authenticité du Tsigane Hongrois Joci Papai a su toucher les téléspectateurs plus que les jurys ce qui l’a conduit sur la 8ème marche du classement. Il est précédé par la festive chanson Roumaine « Yodel it » .

Le grandissime favori préalable du concours termine à une décevante 6ème place. Ni les jurys ni le public n’ont confirmé le statut du dresseur de gorille transalpin lui faisant sans doute payer sa suffisance et son manque d’implication. 4ème Top 5 consécutif pour les Suédois avec une performance calibrée et propre de Robin Bengtsson qui n’a cependant pas provoqué d’émotions. Il est symptomatique de constater que le bellâtre scandinave a pris intégralement pour son compte les mots délivrés par le vainqueur Portugais qui stigmatisait la victoire de la musique authentique au détriment de la Pop fast-food.

La jeune belge Blanche a donné des frissons à ses supporters pendant toutes les répétitions faisant preuve d’un stress paralysant qui laissait présager un résultat final catastrophique. Mais le propre d’une grande chanteuse est de savoir se transcender lorsque l’enjeu est majeur. Ses performances lors de la grande finale et celle des jurys ainsi que la qualité indéniable de « City Lights » l’ont conduite au pied du podium.

Un podium sur lequel on retrouve trois néophytes, inhabitué du top3. La Moldavie et son groupe de revenants avec le plus célèbre saxophoniste de Youtube Epic Sax Guy ont fait le show et ont prouvé qu’avec une chanson moyenne mais présentée de façon extraordinaire on peut atteindre les sommets. La Bulgarie avait choisi un jeune interprète à la voix mûre et solide et une balade planante accrocheuse écrite par les compositeurs de Poli Genova. Ce choix aidé par un ordre de passage favorable et une mise en scène sans faille ont propulsé le pays balkaniques sur la seconde marche du podium mais à distance du gagnant Portugais.

Une finale qui est loin de refléter le classement du HitParade… Tant mieux, c'est votre classement, faites le à votre image !

Hit 278 du 28 mai 2017
① - Brendan Murray - Dying to try =
② - Imri Ziv - I Feel Alive +3
③ - Robin Bengtsson - I can't go on +4
④ - Francesco Gabbani - Occidentali's karma +2
⑤ - Alma – Requiem -2
⑥ - Hovig – Gravity -4
⑦ - Koit Toome & Laura – Verona -2
⑧ - Nathan Trent - Running on air +4
⑨ - Dihaj - Skeletons -1
⑩ - Sunstroke Project - Hey Mamma! =
⑪ - Kristian Kostov - Beautiful mess +5
⑫ - Sergey Lazarev - Lucky Stranger -1
⑬ - Jana Burčeska - Dance Alone -4
⑭ - Timebelle - Apollo -1
⑮ - Pápai Joci – Origo -1
⑯ - Blanche - City Lights - Retour -
⑰ - Demy - This is love =
⑱ - Amir - Au coeur de moi +1
⑲ - JOWST - Grab the moment - Nouveau -

Révélation du prochain classement sur EFR12 Radio, dimanche entre 19h et 20h.
Pour voter

Retour accueil

Actualité

Le Portugal gagne l'Euro !

Après 53 ans !

Le Portugal a fait son retour après une année d’absence. Le pays participe depuis 1964 et son meilleur résultat jusqu'à aujourd'hui est une sixième place, en 1996.
Grâce a Salvador Sobral, le Portugal remporte donc pour la 1ere fois le Concours Eurovision de la Chanson.

Salvador a étudié la psychologie, mais c’est bien sa passion pour la musique qui a pris le dessus. Après avoir partagé sa vie entre les États-Unis et Barcelone, étudié à l’école Taller de Musics, il a commencé à composer et s’est lancé corps et âme dans une carrière de chanteur.
Le public a tout de suite adhéré, la critique est tombée sous son charme et l’accueil de son premier album 'Excuse Me' en 2016 a été excellente. Se décrivant comme simple, sincère et dans l’émotion, il comptait bien toucher le public de l’Eurovision avec « Amar Pelos Dois ».
Derrière ce titre, on retrouve Luísa Sobral, la sœur de Salvador Sobral. En effet, Luísa est l’une des auteures-compositrices les plus en vues de la nouvelle scène musicale portugaise.
« Amar Pelos Dois » est un titre tout en douceur, qui joue sur l’émotion. Typiquement le style de chanson auquel on adhère ou pas. Il faut croire que ce soir, la majorité de l'Europe est entrée dans l'univers de Salvador.

La joie est immense au Portugal… Gagner l'Eurovision après tant d'années d'attente !
"Parabéns, são ótimas notícias"?

Actualité

Grande Finale

Nos pronostics

Ça y est, un an s’est écoulé depuis la victoire de l’Ukrainienne Jamala et de sa balade plaintive en hommage à sa grand-mère déportée.

Kiev a su relever le défi d’organiser la 62ème édition du concours dans d’excellentes conditions avec l’aide efficace des équipes de production Suédoises et Allemandes et va nous présenter ce soir un grand show que nous avons eu le plaisir de voir en répétition puis pour la finale des jurys.

EFR12 vous livre en exclusivité ses impressions et ses pronostics. Voici un aperçu des 26 prestations que vous aurez le plaisir d’applaudir ce soir.

Israël
C’est l’Israël qui après avoir clos la seconde demi-finale, a le redoutable privilège de donner le tempo en ouvrant les hostilités musicales. Et le tempo est tout de suite rythmé. Imri Ziv et son physique ravageur nous propose un titre dance « I feel alive ». La chorégraphie est travaillée, il joue avec les caméras et surtout ça bouge bien. Pronostic : 10-15

Pologne
Chanter en deuxième position à l’Eurovision, c’est un peu comme occuper la place du mort dans une voiture accidentée, on en réchappe rarement indemne. Cette place a été dévolue à la belle Polonaise Kasia Mos par les producteurs et on peut penser que cela permettra d’éviter un carton au télévoting tel que les Polonais nous l’on offert l’an passé. Kasia chante pourtant très bien mais son titre « Flashlight » n’est pas très emballant, c’est une succession de hurlements qui ne s’envole à aucun moment. Les vibes à la Mariah Carey de la jolie blonde ont même par instant un caractère crispant. Pronostic : 15-20

Belarus
La pire dictature Européenne, le Belarus a choisi d’envoyer un duo qui chante dans sa propre langue. NaviBand apporte sur la scène un vent de fraîcheur et de gaîté plutôt bienvenu. Ceci dit, la chanson qu’ils interprètent et qui raconte l’histoire de leur vie est très répétitive. La troisième minute est très longue et Ksenia, la chanteuse doit même la meubler avec des youh-youh extraits d’un mariage nord-africain. Le public a cependant l’air de réagir plutôt favorablement mais les sympathiques chanteurs du Belarus semblent avoir atteint leur Nirvana en atteignant la finale. Pronostic : 20-26

Autriche
Assis sur une lune posée sur scène, le sympathique Autrichien Nathan Trent interprète sa chanson « Running on Air ». C’est un titre très positif qui s’écoute bien mais pas le type de chanson qui pousse un télévoteur lambda à se ruer sur le téléphone. Surtout que Nathan passe en 4ème position et qu’il a tendance à surestimer par moments ses qualités vocales . Pronostic : 15-20

Arménie
Artsvik est sans conteste une des meilleures chanteuses de cette édition et la Suédoise Sascha a une nouvelle fois réussi à mettre en scène la participation Arménienne de la meilleure façon possible. « Fly with me » est une chanson à la structure originale mais compliquée mêlant sonorités ethniques et rythmes modernes mise en valeur par une chorégraphie léchée et un magnifique visuel. Le passage si tôt dans le concours devrait cependant l’empêcher de viser un top 5 . Pronostic : 05-10

Pays-Bas
Le trio de sœurs néerlandaises O’G3NE qui interprète « Lights and Shadows » en hommage à leur mère décédées nous offre sans aucun doute les meilleures harmonies vocales de cette édition . Mais la chanson est plutôt moyenne est destinée uniquement à faire étalage des qualités vocales des jeunes filles. Le tableau est très classique avec les paillettes, la chorégraphie inspirée des prestations israéliennes des années 80 et les visages inspirées des chanteuses. Pronostic : 15-20

Moldavie
Voilà une des révélations de ce concours. En version studio « Hey Mamma » ne rend pas grand-chose mais en live c’est une autre histoire. Dès le premier refrain on a envie de bouger et d’imiter la chorégraphie toute simple mais hyper efficace. C’est entraînant du début à la fin et le public réagit très positivement. Un nouveau Top 10 en vue pour les Moldaves. Pronostic : 05-10

Hongrie
C’est la touche authenticité de ce concours. « Origo » est une chanson plutôt rythmée aux sonorités ethniques interprétée en Hongrois par un chanteur tsigane en hommage à ces origines et son amour de la musique. C’est touchant mais la longue partie rap de la chanson n’apporte pas un grand intêret au contraire de la danse effréné de la bohémienne autour de Joci Papai. Pronostic : 10-15

Italie
Avant les deux semaines de répétitions, Francesco Gabbani était le grandissime favori du concours. Tout le monde s’accordait à dire que les jeux étaient faits et que le seul suspens résidait dans l’ampleur de la victoire du chanteur transalpin. A Kiev, Francesco a été éclipsé par un autre chanteur et du coup les observateurs ont brulé leur idole. C’est vite oublier qu’ »Occidentali’s Karma » est une chanson moderne, originale servi par un interprète au charisme ravageur et par une chorégraphie toute simple mais qui marque les esprits. La présence du gorille sur scène divise les experts mais aussi attise la curiosité des spectateurs. Pronostic : 01-05

Danemark
Prise en tenaille entre les deux favoris du concours, la gueularde danoise Anja Nissen va subir une éclipse ce soir. « Where I am » est une succession de hurlements que la voluptueuse Danoise nous inflige pendant trois minutes pour crier sa détresse d’avoir perdu son amour. Désolé Mademoiselle, ce n’est pas en criant comme cela et en vous jetant à genou sur scène qu’il va revenir. Pronostic : 20-26

Portugal
C’est le moment de suspension totale de cette édition. Salvador Sobral est l’interprète magique d’une magnifique balade aux sonorités brésiliennes « Amar pelos dois » écrite par sa sœur. Fermez les yeux et laissez vous emporter par l’interprétation envoutante de Salvador. Aucun artifice n’est nécessaire, la chanson et la voix du jeune portugais suffisent. Pronostic : 01-05

Azerbaïdjan
Passer après Savador n’est pas une tâche facile, elle a été dévolue à Dihaj et son surprenant tableau sur « Skeletons ». Vous allez vous demander pendant toute la chanson, la raison de la présence d’un homme coiffée d’une tête de cheval perché sur un escabeau et d’un tableau noir rempli de graffitis sur la scène. Bon à vrai dire je n’en sais rien, je n’ai pas réussi à interviewer le cheval. C’est conceptuel mais efficace. Pronostic : 10-15

Croatie
C’est un duo constitué d’un seul chanteur que la Croatie présente cette année. Jaques Houdek interprète « My friend » en alternant une voix de ténor chantant en Italien et une voix Pop sucrée en anglais. Le résultat est bluffant, c’est kitschissime à souhait mais la dextérité du massif chanteur croate est indéniable. La Croatie étant le seul pays de l’ex-Yougoslavie en finale, elle devrait rafler la mise au classement ce soir. Pronostic : 01-05

Australie
Pour sa troisième participation, le pays des antipodes nous envoie un jeune chanteur et une chanson mielleuse sans intêret Pronostic : 20-26

Grèce
Le tableau est agréable à regarder mais Demy ne parvient pas à atteindre les notes sur le refrain de son titre ce qui plutôt décevant pour une chanteuse star de son pays. Elle est passé totalement inaperçue ici et même sa qualification en finale paraît usurpée. Pronostic : 20-26

Espagne
Ne cherchez pas le dernier du concours ce soir, c’est le surfeur blond espagnol Manel. C’est très amateur et faiblard au niveau vocal même au niveau des choristes. Pronostic : 20-26

Norvège
C’est moderne et efficace mais pas assez pour un tel concours. La chanson est très répétitive mais c’est la seule du genre en finale et peut tirer un peu son épingle du jeu.
Pronostic : 15-20

Royaume-Uni
Lucie Jones est une vraie professionnelle, elle chante tous les soirs sur les scènes londoniennes et cela se ressent. Hier, lors de la finale des jurys, elle a été impériale, bien plus que lors de toutes les répétitions. La présentation est magnifique, elle chante au milieu d’un coquillage et son image se reflète. Les jurys vont adorer son émotion, le public y être sans doute moins sensible. Pronostic : 10-15

Chypre
« Gravity » est une chanson moderne très radio-friendly, Hovig a été également très bon hier soir. La chorégraphie très inspirée de celle de Loïc Nottet en 2015 est efficace. L’ensemble n’est cependant pas assez remarquable pour amener Chypre dans les hauteurs du classement Pronostic : 15-20

Roumanie
La fusion Yodel-Rap, il fallait oser.Les Roumains, spécialistes de l’emprunt musical aux voisins Européens (cf Mandinga, Locomondo) l’ont fait . « Yodel it » est un morceau hyper efficace, qu’on retient à la première écoute. Il donne l’envie immédiate de danser et la réaction enthousiaste du public de Kiev ne trompe pas. Néanmoins, la chanteuse Ilinca n’a pas les qualités vocales de ses ambitions et elle n’est pas forcément aidée par son compère Alex. L’ensemble est toutefois super efficace et devrait cartonner au télévoting. Pronostic : 05-10

Allemagne
Levina, la chanteuse allemande a beaucoup de charme, elle rayonne sur scène et son titre « Perfect life », hymne à la joie de vivre largement inspiré de David Guetta est plutôt efficace. C’est une prestation de qualité qui devrait en toute logique éviter à nos amis allemands d’occuper la dernière place du classement pour la troisième année de suite. Pronostic : 10-15

Ukraine
Le pays hôte Ukrainien ne voulait sans doute pas prendre le risque de remporter le concours deux fois de suite, c’est pourquoi il a choisi le groupe de rock O.Torvald pour les représenter. « Time » est un titre très voir trop rock. C’est beaucoup de bruit plus que de la musique. Mais la présentation scénique est efficace et surtout c’est la seule chanson de ce type dans le concours de cette année. Pronostic : 20-26

Belgique
Blanche s’est améliorée à chaque répétition depuis son arrivée à Kiev. Si ses premières prestations pouvaient inquiéter les fans de « City Lights », balade électro-pop mélancolique et lancinante, celle d’hier tout en maîtrise et émotion a bluffé les observateurs. La chanson est un tube en puissance et Blanche commence à prendre du plaisir du scène. Un top 5 ne serait pas usurpée pour nos amis belges et un troisième top 10 consécutif presque garanti ce soir. Pronostic : 01-05

Suède
Avec « I can’t go on », on comprend pourquoi les Suédois sont devenus depuis quelques années les champions de la Pop Eurovisuelle. Robin Bengtsson, apollon scandinave aux yeux bleus profonds nous livre une prestation calibrée, impeccable, soignée et vocalement parfaite sur une chorégraphie très étudiée. Le tableau est super efficace mais un peu trop convenu pour assurer une nouvelle victoire aux Suédois. Pronostic : 05-10

Bulgarie
Kristian Kostov est jeune, cependant ne vous fiez pas à son âge mais écoutez plutôt sa voix profonde. « Beautiful mess » est une balade de qualité que Kristian interprète avec une surprenante maturité. Le visuel encore une fois mis en scène par la Suédoise Sascha sert merveilleusement ce petit bijou et l’ordre de passage déterminé par les producteurs nous laisse présager qu’ils ne seraient pas contre une virée à Sofia pour le prochain concours. Pronostic : 01-05

France
40 ans après la dernière victoire de la France à l’Eurovision, Alma a le redoutable honneur de clôturer le défilé des chansons ce soir. Si c’est sans doute un clin d’œil du francophile Christer Björkman, c’est aussi un avantage non négligeable pour marquer les esprits.
« Requiem » est une chanson pop aux sonorités orientales qu’Alma qu’interprète avec une voix légèrement voilée qui lui donne un charme certain. Son sourire permanent pendant toute la chanson, ses mouvements sensuels et l’appui de choristes expérimentés en backstage sont autant d’atouts qui nous permettent d’être optimistes quant au résultat final de ce soir. Le visuel est très représentatif de ce que les Européens souhaitent voir de la France. Une chanteuse à la plastique parfaite évoluant avec classe au milieu de la ville lumière.
Pronostic : 05-10

Voici donc le pronostic officiel d’EFR 12 pour le concours de ce soir :
5 Bulgarie
4 Belgique
3 Croatie
2 Italie
Et grand vainqueur le Portugal

Retour accueil

Classement et vote :


Tous les vainqueurs :


Ecouter aussi EFR12 sur :

votre lecteur média

Cliquez ici

Radioguide.fm

Cliquez ici

Radioline

Cliquez ici







EFR12 sur votre mobile